• SAMU SOCIAL CAMPAGNE 2010

    La photographie que je vais vous présenter est une publicité de l'agence Publicis Conseil pour le Samu Social. Ce travail de la directrice artistique Alexandra Offe et du photographe Marc Paeps a été primé en 2010 à Cannes.

    Publicité Samu social par Publicis conseil

    La première lecture de cette photographie nous permet de constater que la photographie est en format paysage et qu'il s'agit d'un plan moyen.

    Au premier plan, un sans domicile fixe et son chien sont allongés sur le sol au centre de l'image. Les sujets sont comme aspirés, attirés à l'intérieur du sol avec un effet de retouche photo .Une poubelle verte à droite se démarque du reste de la photographie.  

    L'homme est allongé, la tête vers la gauche avec le visage face à nous, ses yeux sont fermés, sa tête et son regard sont vers le sol, signe de soumission et de désespoir, rappelant également la mort.

    Au second plan de cette image, il y a une banque ( présence sur la droite d'une pièce pour insérer une carte de crédit et un stylo de comptoir de banque à gauche de la photographie ). Ce détail est très fort car la richesse de la banque est totalement en opposition avec la situation du sujet de la photographie. Le fait que la banque soit placée sur la gauche symbolise le passé du sujet, c'est à dire qu'on peut imaginer qu'avant il connaissait une vie normale et sans réel problème d'argent.

    Les couleurs sont sombres et tristes. Nous avons du noir, symbolisant la mort et la tristesse et enfin du gris symbolisant l'indéterminé ce qui est totalement en accord avec la situation du sujet.

    L'arrière plan et notamment le morceau de comptoir de banque diffuse une lumière, également présente à droite.

    Cette lueur dont on ignore la source, hors champ, nous rappelle celle de la mort, «  la lumière au bout du couloir ». Ainsi, sachant que la droite représente le futur, cette lumière pourrait signifier que ce sans domicile fixe risque de périr dans cette prison qu'est la rue.

    Malgré les émotions fortes que nous renvoie cette photographie, celle-ci ne peut être comprise dans sa totalité sans les informations publicitaires.

    En effet en bas à gauche de la photographie nous pouvons voir une accroche « Plus on vit dans la rue, moins on a de chances de s'en sortir » ainsi que le logo Samu Social

    C'est là que la photographie prend tout son sens.

    La cadrage, les couleurs, la position du sans domicile fixe, ont été parfaitement étudiés pour nous toucher et faire appel à nos émotions.

    Notre regard, entraîné par la lecture en Z, nous emmène pour commencer en haut à droite de la photographie, avec la poubelle. Ensuite notre regard se pose sur la tête du chien, puis vers les membres de l'homme jusqu'à son visage. Cette lecture en Z se termine par le logo et la signature qui permettent la compréhension de ce visuel.

    En utilisant des codes et des effets simples, L'agence Publicis Conseil, au travers de cette campagne symbolique nous rappelle que les sans domicile fixe sont avant tout des prisonniers de la rue et que nous devons les aider.

    Foucher Inès

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 09:33

    On ne peut pas ne pas s'interroger également sur le montant du bénéfice qu'a retiré de la photo le modèle (involontaire ?).


    JPD

    2
    Vanessa
    Jeudi 18 Juin 2015 à 02:27

    Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :