• méditation par Marie Bonnier

    Livre d'images

    Cette photo a été prise par un photographe français lors d’un de ses voyages. On peut y voir un homme assis sur une roche surplombant la mer et au loin, ce rocher qui se poursuit sur lequel ont été construites des maisons. Le ciel est bleu, il semble faire chaud puisque l’homme porte uniquement un pantalon. On peut imaginer que c’est l’été dans le sud de la France. Le paysage est accidenté et découpé de falaises et de criques, il s’agit ici de pierres calcaires, ce qui nous donne des indices sur le lieu du voyage du photographe. En effet il s’agit clairement de la Méditerranée. De plus, on repère de la végétation au premier plan, c’est le maquis caractéristique de la Corse. La photo a été prise sur les reconnaissables rochers de Bonifacio.

     

    Le photographe a choisi de faire un plan d’ensemble, ce qui nous permet d’apprécier d’autant plus le paysage et de nous faire voyager à travers l’objectif. Notamment grâce à la profondeur de champ relativement importante puisqu’elle nous permet de voir un grand nombre d’éléments avec précision. Cette profondeur de champ peut se caractériser par un regard balayant la photographie de bas en haut. En effet, on remarque que le  maquis situé en bas de l’image représente le premier plan, puis l’homme un peu plus haut, le second plan, ensuite vient la mer et la falaise dominée par le village en arrière plan. Le fait que cette photo soit en format portrait accentue encore plus cette impression, notre regard ne s’arrête pas à la seule présence de l’homme mais parcourt toute l’image en observant le paysage.

    La photo a été prise en plongée, on suppose alors que le photographe s’est situé derrière l’homme assis sur le rocher, en hauteur et un peu de biais. En effet, l’homme ne le voit pas et ne se rend pas compte de sa présence. La présence du photographe n’a donc aucune influence sur le contenu de la photo puisque le point de vue est  extradiégétique.

    Le champ de la photo nous présente les éléments essentiels de la beauté caractéristique de Bonifacio : la mer, le maquis, le ciel bleu, les falaises, les criques et les maisons de type ancien qui surplombent les falaises et qui font le charme de cette région. On imagine assez aisément qu’en hors champ le paysage se poursuit dans le même esprit que ce qui est représenté sur la photographie. Pourtant, on remarque que l’homme est seul, et il n’y a probablement personne d’autre aux alentours, hormis le photographe qui se trouve hors cadre. Ce qui donne une impression de solitude mais surtout de liberté. En effet cette photo rappelle dans quelques-uns de ces détails certains plans que l’on peut trouver dans le films Into the wild. Film dans lequel le personnage principal décide de prendre la route en laissant tout derrière lui pour vivre en totale communion avec la nature. C’est un peu ce à quoi appelle la photo, l’homme présent sur la falaise est dans une position qui rappelle celle de la méditation. Il est torse nu, simplement vêtu d’un pantalon gris-beige, pratiquement de la même couleur que la roche sur laquelle il est assis. Il n’a pas d’artifice, il ne fait qu’un avec la nature. Se poser tranquillement sur une falaise à regarder la mer sous le ciel bleu de la Corse et écouter le bruit des vagues est quelque chose de plutôt agréable et une sensation procurée uniquement par des éléments que nous offre la nature. Peut-être est-ce un appel à la méditation de la part du photographe ? Un retour aux sources de la vie, une méditation face à la beauté de la nature mais aussi sur sa grandeur ( surtout lorsque l’on sait que certaines habitations de Bonifacio sont dites en danger puisque, comme on peut le voir sur la photo, le sel de la mer ronge peu à peu les falaises, ce qui risque à terme d’endommager voire de faire disparaître les maisons situées au plus près du bord).

     De plus, on ne voit pas le visage de l’homme, il semble simple, on remarque peu de détails qui le caractérisent ce qui permet à chacun d’entre nous de s’identifier à lui. Tout le monde est à même de s’offrir ce genre d’instant qui nous rappelle l’essence de la vie et le précieux de la nature qui nous entoure.  

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :