• Les séries coréennes en France

     

    Nous venons de voir ce qui fait les points forts des séries coréennes et la raison de leur succès dans leur propre pays et via l’exportation dans la majorité de l’Asie. Ce phénomène se poursuit jusqu’au Moyen-Orient. Nous allons maintenant nous intéresser aux séries coréennes en France.

     

    La série coréenne, nous ne la rencontrons pas sur les chaînes hertziennes françaises, ni même sur le câble. Dans le cadre de cet article ce qui m’a le plus frappé est le fait que les discussions sur les séries coréennes n’apparaissent que dans des forums de passionnés.

     

    Ainsi sur Mou Koung Hwa, une association franco-coréenne j’ai trouvé un forum où les internautes parlaient de la série coréenne. Ceux-ci expliquaient que seul le site DramaPassion propose des séries coréennes mais sous forme de streaming (vidéo qui se regarde immédiatement) et en téléchargement payant.

    C’était le seul moyen d’obtenir des séries coréennes sous-titrées en français. Cependant les internautes reconnaissent, même les passionnés, que la qualité du streaming est mauvaise.

     

    Nous voyons que la série coréenne ne se diffuse en France que dans un cercle d’amateurs. Malgré mes recherches il reste délicat d’en apprendre plus, aucune publicité, avertissement, conseil ne vient jusqu’à nous, du programme télévision en passant par les forums de séries en général.

     

    De plus la seule série qui a bénéficié d’un autre support en France, à savoir le DVD, c’était Damo traduit en français mais ce fut un échec commercial. Bientôt nous pourrons voir une nouvelle série en DVD, Boys Over Flowers, là aussi commercialisé par DramaPassion.

    Pourtant les coffrets DVD ne se vendent pas bien, du fait de leur manque de visibilité, la différence de culture et la différence de prix. Un coffret pour une série coréenne s’élève en général à 65 euros, quand une série américaine coûte deux fois moins chères et se trouve bien plus facilement à portée du public.

     

    Selon les passionnés tout cela serait dû à un problème de diffusion. D’un autre côté Nan Yoon Seok, producteur exécutif de la société Keystons que nous avons interrogé, pense-lui que c’est la barrière culturelle qui empêche l’arrivée des séries coréennes en Europe et notamment en France. Pourtant il nous dit aussi qu’avec des annonceurs et plus de visibilité l’achat d’une série pourrait être rentabilisé, mais ne semble pas convaincu de la pertinence d’un tel placement.

     

    Les séries coréennes et les sociétés de productions essaient cependant de les exporter en France. Au Comic Con France 2010 par exemple nous pouvions voir des projections organisées quotidiennement en partenariat avec DramaPassion pour quatre séries venues de Corée du Sud. DramaPassion avait, pour l’événement, un stand pour la découverte de ces séries venues de l’orient.

     

    Nous voyons avec ces exemples que le seul site assez important pour faire avancée la diffusion des séries coréennes en France est DramaPassion.

    Au milieu de cela il n’est pas aisé de distinguer ce qui gêne principalement l’arrivée des séries coréennes en France. Pour notre intervenant cela est dû à la barrière culturelle, ce que nous voyons nous-mêmes avec la description des séries coréennes vu ci-dessus, cependant pour les passionnés il s’agit simplement d’un problème de diffusion.

    Le monde des séries serait donc partagé, comme pour beaucoup de choses entre l’occident qui s’échangent les séries américaines principalement, puis avec la circulation des séries européennes au sein de ce continent et d’un autre côté l’Asie qui vit la vague coréenne.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :