• Les points de convergence entre le Web et la télévision.

    Les relations entre le Web et la TV



    Mise à disposition du public dans les années 1930, la télévision est un outil reliant l’image au son dans un soucis d’informer, de divertir et de cultiver son public. La technologie liée à la télévision a constamment évolué depuis sa mise à disposition. La télévision a commencé en noir et blanc, comme le cinéma. Il y a donc eu cette évolution pour passer du noir et blanc à la couleur. Puis, les postes de télévision n’ont cessé de se développer, toujours à la recherche d’un plus grand écran, et moins encombrants, avec une qualité d’image qui s’améliore nettement. Mais l’outil ayant changé le plus la télévision depuis sa création reste Internet.

    Depuis l’apparition d’Internet, les principales chaînes de télévision ont rapidement conçu le réel intérêt du médium Web en termes d’évolution d’utilisation, de l’intérêt grandissant du public, ne serait-ce par la proximité des deux média. Les chaînes de télévision ont donc entrepris de mettre à la disposition du public leur propre site Internet, afin d’abord de s’affirmer sur ce nouvel outil, mais aussi d’apporter du contenu, de l’information, des services et autres particularités propres aux différentes chaînes selon leurs thématiques.

    Les changements liés au couplage TV/Web sont immenses. Les deux média s’influencent et se retrouvent de plus en plus. Les interactions possibles sur Internet se retrouvent alors dans l’évolution de la télévision, et a contrario, la puissance médiatique de la télévision n’a pas échappé aux contenus Web. Les possibilités désormais accessibles changent totalement le rapport aux contenus télévisuels et à la manière de les obtenir. 

    Ce travail consiste à réunir les différents éléments rapprochant la télévision et Internet. Il existe d’autres éléments, mais j’ai choisi de traiter les sujets les plus récents et novateurs. Voici les principaux points de convergences :

    1 L’interaction Web/TV

    2 Les sites Internet consacrés à la télévision

    3 L’interactivité des contenus TV grâce au Web

    4 Les communautés « Fanfictions » de série télévisée sur le web

    5 La « Box » et l’offre télévision dans le forfait Internet

    6 Les vidéos à la demande

     


    1 L’interaction WEB/TV

    Le Web et la télévision présentent des points communs non négligeables. Les deux médias possèdent, en termes de dispositif, la capacité  de lire des textes, d’accéder à des contenus audio et par extension audiovisuels. Mais certaines différences sont à noter. En effet, Internet se distingue par le fait de laisser libre le choix de son public en matière d’interactivité. La télévision diffuse des programmes dont le contrôle du déroulement est réservé aux programmateurs, et à la chaîne de télévision en général. Le Web, quant à lui, propose à son public d’interagir avec les sites et les différentes pages qui s’y trouvent reliées. La sourie et le clavier d’ordinateur viennent donner une dimension supplémentaire à la toile en laissant à son public le contrôle exclusifs de l’affichage visuel et sonore des contenus proposés. La télévision devient un média passif comparé à Internet que l’on pourrait qualifier d’actif. Et il existe maintenant des centaines de chaînes accessibles depuis la télévision, mais le Web héberge des centaines de millions de pages Web.

    En plus de cette différence fondamentale, le Web et la télévision ne sont pas proposés par les mêmes institutions, ni par les mêmes moyens techniques. Bien que la publicité soit présente dans les deux médias, les rémunérations qui y sont reliées sont destinées à des personnes ou groupes différents. Il y a beaucoup plus de publicité sur Internet qu’il y en a à la télévision, et chaque personne possédant une connexion Internet peut diffuser des publicités par le biais de sites dont la création a besoin d’un financement que beaucoup d’internautes compensent avec la somme d’argent versée par les annonceurs publicitaires à qui les ajoutent sur son site.

    Il existe des différences majeures à propos de l’accès aux médias en question : certaines chaînes sont gratuites du moment que son public s’est pourvu de l’équipement adéquat, alors que le Web nécessite un abonnement mensuel pour y avoir accès, bien que les connexions gratuites se rencontrent de plus en plus fréquemment.

    Le passage de la télévision au numérique a changé son mode de distribution, et a permis d’augmenter le nombre de chaînes gratuites grâce à la Télévision Numérique Terrestre. Mais les fournisseurs Internet proposent désormais tous un décodeur compris dans l’équipement nécessaire à la connexion. Cela a permis de proposer des centaines de chaînes en plus à ses abonnés. Il devient alors évident que la télévision est reliée à Internet puisqu’elle passe aussi par son canal. Voilà ce qui amène à développer les parties qui suivent, c’est à dire mettre en évidences les parties les plus reliées des médias en questions.

    2 Les sites Internet consacrés à la télévision

     

     

    Depuis l’apparition publique du Web et ses offres d’abonnements, ce médium a pris une importance telle qu’il est devenu un droit d’un point de vue juridique. En effet, les possibilités qu’offrent Internet ont permis à son public d’avoir accès à des contenus très variés et instantanément. Les chaînes de télévision ont rapidement compris l’importance d’Internet, y compris les compétences pouvant porter préjudice au fonctionnement « normal » des diffusions de programmes télévisuels, ainsi qu’aux autres médias.

    Ceci pour exprimer l’idée que la similitude entre Internet et la télévision les faits rentrer dans une concurrence dont on pourrait dire qu’elle est favorable au Web. Malgré ce conflit sous-jacent, les deux médias ne peuvent que cohabiter. Dans un premier temps, les chaînes de télévisions vont mettre à disposition des usagers du Web leurs propres sites Internet ( TF1.fr, france2.fr, etc… ).

    Les sites Internet de télévisions ont pour objectifs de renseigner et d’interagir avec son public à propos des contenus proposés. Les services proposés par ces sites révolutionnent à eux seuls le rapport traditionnel existant entre la télévision et son public.


    Les points de convergences entre le Web et la télévision.


    http://www.journaldunet.com/ebusiness/magazine/audience-internet-mai-2011.shtml

      

    Parmi ces 50 sites les plus visités, nous retrouvons :

      

    TF1.fr avec 12 690 500 visiteurs au mois de Mai, 16e au classement 

    M6.fr avec 10 632 500 visiteurs mensuels, 21e au classement

    Et FranceTélévision.fr,  avec 7 857 890, est le 36e site le plus visité en France.

      

    Ces chiffres soulignent l’importance de ces sites. Ces nouvelles plateformes interactives se révèlent devenir indispensables pour le public télévisuel.

     

    3 L’interactivité des contenus télévisuels grâce à Internet

      

    Parmi les possibilités nouvelles qu’Internet a mis à disposition de la télévision, il faut aborder le thème des interactions qui sont faites par des blogs ou des chats pendant des émissions. Certaines de ces émissions proposent au public d’accéder à un chat en direct durant leurs déroulements. Je joins une adresse de site sur Arte.fr, témoignant de l’intérêt pour le public que représente ce type d’interaction, et de l’opportunité que possède désormais le public.  

    http://www.arte.tv/fr/1912794,CmC=1963964.html 

          Les 10.000 participants ont, par leur nombre, battu un record d’audience sur le chat. Les sujets s’y développent plus longuement, et la réalisatrice répond minutieusement aux centaines de questions qu’a pu provoquer la diffusion de l’émission. C’est une avancée dans l’histoire télévisuelle, que l’on comprend par la possibilité que possède le public d’interagir et d’obtenir des réponses aux questions suscitées par différents contenus. 

             Dans une autre optique, il aurait pu être question des « Webdocumentaire », ces émissions ressemblant aux documentaires télévisés mais en général réservés à Internet. L’unique lien qui existe ici est le fait que les Webdocumentaires se sont inspirés du modèle télévisé.

    Les contenus télévisuels se trouvent approfondis par l’implication du Web grâce à l’interactivité que celui-ci apporte. Certaines émissions TV sont exclusivement dédiées aux contenus Web.

    4 Les communautés de « Fanfictions » sur le web, à propos de séries télévisées

    Indépendamment des sites Internet des chaînes de télévisions, il existe des forums et des blogs dédiés aux communautés de fan de séries télévisées. Il s’y développe ce qu’on appel des « FanFictions », des suites potentielles à des séries TV (par exemple) écrites par des amateurs et particuliers. Ce nouveau genre de production est permise par des sites spécifiques. Ce phénomène peu connu est néanmoins de plus en plus utilisé par des fans de séries. Le lien Internet que je joins est remarquable compte tenu du nombre de séries proposées et du nombre de « Fanfiction » développés par séries : 

    http://www.fanfiction.net/tv/ 

    On y voit par exemple que la série « LOST » génère un peu moins de 10.000 « Fanfictions », déposées par des particuliers, tentant de faire partager sur le Web leurs idées à propos de la série. C’est une nouvelle possibilité permise par la création de ce concept sur Internet. Les « Fanfictions » sont encore peu écrites en France, mais il tend à se généraliser. Le public a donc la possibilité de rédiger des suites de séries TV mais aussi de faire partager un imaginaire ayant été provoqués par des contenus télévisuels.

     

    Internet permet donc au public de séries télévisées de prolonger des scénarios et d’interagir les uns les autres, mettant en relation ce même public autour de leur passion. 

    5 La « Box » et l’offre télévision dans le forfait Internet 

    Internet est accessible au public en grande partie grâce à des « Box », c’est-à-dire un modem couplé avec différentes technologies selon les offres des fournisseurs. Aussi, un décodeur TV est en général fourni avec l’offre Internet. Ce décodeur permet d’accéder à la TNT, depuis sa mise en place récente, mais aussi à pleins d’autres services. Certaines offres mettent à disposition des technologies révolutionnant la télévision de manière globale. Il est possible aujourd’hui de contrôler, grâce à une télécommande, le déroulement d’une émission télévisée. Arrêter le cours d’un programme au moyen d’une touche « Pause », revenir en arrière dans une émission, et même enregistrer ces programmes, voilà des possibilités permises par le Web pour améliorer le contrôle et le confort du public. Ces technologies permettent aux utilisateurs d’enregistrer des vidéos issues de la télévision sur un disque dur interne à la « Box », et de les utiliser et/ou les rediffuser. C’est alors que la télévision devient plus que ce qu’elle représente traditionnellement. Les écrans ne sont plus cathodiques, et il est possible de regarder les programmes télévisuels sur des écrans d’ordinateur.

     

    Le nombre de chaînes disponibles grâce à un abonnement Internet s’est multiplié, avec la mise à disposition pour les abonnés d’accéder à des chaînes du monde entier. Parmi ces chaînes, il existe des canaux spéciaux que l’on appel les « Vidéos à la demande », mais j’ai choisi d’y consacrer la prochaine partie de ce travail par sa particularité.

     

    Certaines Box contiennent un serveur interne, permettant d’héberger des sites Internet, notamment. Il devient possible d’enregistrer des films, de la musique, et même de naviguer sur Internet directement sur l’écran. On peut même un jour penser au remplacement de l’ordinateur par le simple modem ainsi que les technologies qui l’accompagnent.

     

    Les Box ont fait évoluer la télévision d’une manière qu’il aurait été impossible d’imaginer, il y a encore quelques années. Le contrôle et les possibilités mis à disposition du public sont de plus en plus évolués, et cela grâce aux interactions entre la télévision et le Web.

    6 Les Vidéos à la Demande

    (VàD)

     

             J’ai choisi de traiter ce phénomène indépendamment des autres parties car il contient des particularités à noter. Des chaînes, les vidéos à la demande (VàD) sont disponibles pour les abonnés à Internet qui proposent, en échange de petites sommes d’argent, de pouvoir accéder à des films, relativement récents, directement sur sa télévision. Cela existe aussi sur Internet. Une sorte de location de films numérisés dont le choix est d’autant plus grand qu’il n’y a pas de stockage physique. Cet outil permet de visionner des films depuis chez soi en les commandant au moyen de sa télécommande. Mais des séries sont proposées au même titre que des vidéos de particuliers. L’adresse de site que je joins provient du ministère de la culture, mais date de 2008.

    http://www.dgmic.culture.gouv.fr/IMG/pdf/LA_VOD_EN_EUROPE_-_Actualisation_etude_NPA-OEA-DDM_2007.pdf

             Il y est soulignée l’importance de la VàD en Europe, le nombre précis de services de VàD en Europe qui est de 258, et le nombre d’abonnés aux différents services de VàD. Le fournisseur Internet Free aurait  2 169 000 abonnés à son service, Orange en possède plus de 800.000.

     

             Dans ce cas, la télévision et Internet rentrent en concurrence puisque les films récents proposés par les VàD le sont avant leurs diffusions à la télévision. Mais ce sont bien la combinaison des outils Web et TV qui ont permis l’apparition de ce phénomène.

    Conclusion

    Les évolutions liées au couplage TV/Web sont importantes au point de créer des nouvelles habitudes dans les usages des deux publics. Les équipements audiovisuels étant en perpétuelle évolution, les interactions entre les deux médias tendent à s’approfondir. La télévision a fait partie des équipements  ayant été absorbé par les possibilités de remplacement technologique que propose Internet. L’avenir semble se tourner vers un couplage total entre la télévision et Internet, avec des possibilités telles que naviguer sur Internet sur sa télévision, avec un clavier et une sourie, adaptés aux équipements fournis par le biais d’un abonnement à Internet, par exemple. Il est possible d’imaginer des émissions de télévisions dans lesquelles une interaction en direct serait possible à partir de son poste, avec des systèmes pour voter, donner son avis, poser des questions, partager.

     

    Grâce aux différents points évoqués ci dessus, il est possible de comprendre et d’anticiper l’évolution de la télévision, aidée en grande partie par les révolutions technologiques associées à Internet.

     

    Ces deux médias, malgré leurs différences dont on pourrait croire qu’ils sont en concurrence de par leurs similitudes, sont complémentaires au point de prévoir dans un futur proche une réunion technologique entre la télévision et le Web.

    Pour plus d'informations, il existe ce lien Web :

    http://www.er.uqam.ca/nobel/gricis/actes/bogues/Spies.pdf 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :