• « TRACKS » – PRESENTATION DU PROGRAMME

    « BIENVENUE DANS TRACKS » LE MAGAZINE DES MUSIQUES ET DES CULTURES QUI NE TIENNENT PAS EN PLACE. (cit.)Arte Tracks...

    Ce slogan est le concept de présentation de l’émission, spécialisée dans les contres-cultures, les différentes formes d’arts émergents, mais aussi les formes musicales (hip-hop, rock électrique, art pictural). Au départ de « Tracks », à ses débuts, il n’y avait que de la musique (97) et les autres sujets sont venus se rajouter au programme amenant diversités et interculturalités. La rédaction du magazine est performante, pertinente et développe différentes formes d’expression, passant des grands écrivains classiques, d’artistes contemporains, stars de la pop, mais aussi aux oubliés, des inconnus, sans négliger les tribus urbaines, les sports et les loisirs extrêmes, de quoi s’en mettre plein les yeux, à l’avant-garde des cultures et de leurs progressions. Produite par « Program 33 », elle est toujours dans sa programmation, le tremplin de l’esprit d’avant-garde pour aller vers l’inconnu et les nouveautés.

    Diffusée au départ à 19 heures le vendredi, elle passera à 22 h 30 en 2008. (Son format passera aussi de 43 à 52 minutes). Viendront après les rediffusions à 1heure et 5 heures du matin.

    Les concurrents de « Tracks » sur les chaînes généralistes sont « Plus vite que la Musique » pour M6, mais aussi « Hits and Co » pour TF1.

    Les modes de présentation utilisent l’autodérision à grande échelle et aussi la pratique du mauvais esprit qui est toujours de mise dans le magazine. (A noter : les « stars » ne connaissent pas l’émission pour l’interview).

    La voix off commentée assurée par Chrystelle André dispense un son suave et un ton décalé dans les commentaires des images proposées qui en fait tout son charme et affine son attractivité sur les publics.

    « TRACKS POUR ARTE »

    Le programme de « TRACKS » est diffusé sur la chaîne ARTE. Celle-ci est une chaîne de télévision franco-allemande de service public à vocation internationale européenne. Le siège est à Strasbourg et elle est un Groupe Européen d’Intérêt Economique (GEIE). Elle est captable sur la TNT, le Cable, le satellite, et aussi l’ADSL TV. La diffusion de la culture via ARTE, utilise donc différents canaux pour informer et divertir les sociétés qui s’intéressent à ses programmes. Le nom de la chaîne est un acronyme (dont la signification repose sur plusieurs mots pour chaque lettre) :

    Association Relative à la Télévision Européenne.

    Arte Tracks...

    Association pour la Retransmission de la Télévision Européenne (pour la France).

    Anciennement « La Sept » (S.A. du 23 Fév 86 à Paris / Satellite TDF1), ARTE voit le jour le 1er Août 2000. Ce sont les fréquences de feu « La 5 » qui ont été attribuée à la Sept au début de celle-ci. Déjà 10 ANS d’existence dans l’espace européen. C’est une association entre La Sept et Arte Deutschland TV (GMBH). (A noter, le rapprochement entre François Mitterrand et Helmut Kohl pour ce rapprochement, le 02 Octobre 1990, à la veille de la réunification).

    Les premières émissions sur ARTE en simultanées (cables et satellites) ont lieu à partir du 30/05/92. ARTE est diffusée dans tout l’espace européen. La présidente d’ARTE est Véronique CAYLA. Le particularisme de la chaîne fait qu’elle n’est pas contrôlée par le C.S.A. et qu’elle reste soumise au contrôle des seuls sociétaires( à l’exclusion de toute intervention d’autorités publiques y compris d’autorités indépendantes chargées de régulation.

    L’orchestration thématique de la chaîne s’organise autour de 4 concepts génériques dans lesquelles prennent place tout le corpus de la diversité des émissions diffusées.

    A savoir : « Comprendre le monde ; Echappées culturelles, Mouvements de cinéma, L’Europe au quotidien ». On peut, entre autres, citer quelques émissions dont la programmation est maintenant entrer dans les habitudes des spectateurs :

    Lounge, Montage, Ciné Muet, Court-circuit, Cuisine de terroirs, Théma, Métropolis (concurrent de Tracks), YouEurope, Philosophie, L’Art et la Manière, Le Dessus des Cartes, Les Mercredis de l’Histoire, ainsi que d’autres dont l’anglicisation, utilisant la normalité européenne, est de mise : Tribal, Backstage, Interview, Dream, Vision, Cut, Clip, Close up, Vibrations, Hot Spot, Live. 


    votre commentaire
  • « PROGRAM 33 » ET « TRACKS / ARTE »

    Depuis ses débuts, « Tracks » a toujours été suivi pour sa vision stimulante du monde contemporain, son goût pour la modernité et la diversité des genres abordés. Nominé en 2000 et 2001, il a remporté un « SEPT D’OR » en 2003 du meilleur magazine musical.

    Program33 est la société en charge de la conception et la production du programme « Tracks ».Program33


    votre commentaire
  • PERSONNES INTERVIEWEES

    Elisabeth Rivière est productrice de l’émission « Tracks » depuis le début de la programmation sur Arte. Autant dire qu’elle connaît bien l’histoire du produit culturel, et qu’elle en a suivi toutes les périgrinations, les orchestrations et ses évolutions. C’est dans le siège de sa rédaction, dans son « QG de préparation » que s’organisent depuis maintenant près d’une quinzaine d’années tous les contenus du magazine et les différents reportages, qu’elle a choisi de nous recevoir pour parler du magazine qu’elle produit depuis le début de son histoire. C’est dire aussi que cela remue beaucoup de souvenirs et d’anecdotes nombreuses. « Tracks » ne s’est pas fait en un jour. En constante évolution, le magazine s’est petit à petit modifié mais est resté fidèle à ses engagements, ses orientations et ses objectifs de culture et de musique.

    Patrick Berthou  a été par le passé, un intervenant dans les sujets proposés dans l’émission « TRACKS ». Son parcours lui permet d’avoir un regard pertinent sur les composantes qui déterminent le programme dans « TRACKS ». Son parcours d’opérateur de prise de vues, de chef opérateur et réalisateur est précieux pour apprécier l’émission. Ses différentes réalisations audiovisuelles, sont des éléments importants pour que son avis soit des plus intéressants avec pour point de départ, une formation à Paris 8, en arts plastiques dans les années 70 /80. Voir portrait en cliquant sur Patrick.BERTHOU / Viadeo
    C’est grâce à une liaison Webcam sur Nantes, que notre entretien sera des plus agréables pour y apprécier ses souvenirs dans une conversation d’écran à écran,  dans le format pur produit de « Tracks ». Un accueil chaleureux pour des souvenirs précieux encore en mémoire.

    David Combe et Jean-Marc Barbieux sont les rédacteurs en chef de « Program 33 » depuis 1997 – 1998. Ils animent au siège de la rue Trousseau à Paris, dans le 11 ième arrondissement, une équipe de production, qui construit pas à pas, dans ce concept spécifique de reportages composites, depuis toutes ces années, l’avant-garde audiovisuelle qui compose le magazine « Tracks ». Hommes de terrain, mais aussi passionnés de cultures et de musiques, ils nous accueillent dans leur restaurant préféré où ils mûrissent ensemble tous leurs projets rédactionnels et élaborent les futurs contenus des émissions en projets. Autant dire que nos sommes au cœur du regard de « Tracks » mais aussi les oreilles grandes ouvertes à l’écoute de la diversité de la musique tracksienne pour notre plus grande satisfaction. On sent très rapidement la richesse de leurs expériences qui ont mûries dans la richesse des pluralismes culturels auxquels ils ont déjà été confrontés par le passé.
    Ce reportage audiovisuel a permis de s’insérer dans les coulisses du magazine « Tracks » et de rencontrer ceux qui le façonnent, l’organisent et lui donnent son identité spécifique et son appréciation avec autant de plaisir par le public. Ce n’est pas une mince affaire de vouloir rester à l’avant –garde des cultures et de la musique du monde contemporain et d’en dévoiler mensuellement tous les particularismes et les diversités.

    Sur le plan technique, la réalisation particulière d’une interview par webcam en direct, mais aussi le tournage en extérieur pour la présentation du reportage et la confrontation à toutes les problématiques de ce genre, ouvrent d’excellents plans d’analyse face aux expériences réalisées et à l’application des savoirs acquis. Réalisations d’articles dans les thématiques de présentation ont complété ce travail journalistique de reportage et alimentent l’information sur le support médiatique du net dans la partie textuelle du document achevé, agrémenté de la sélection d’images liées au sujet traité pour la construction du scénario de la présentation à mettre en ligne.

     

     

     


    votre commentaire