• #1 CNC

    Les voeux de Véronique Cayla, Présidente du CNC.

    Véronique Cayla, Présidente du CNC, a présenté ses vœux aux professionnels le mardi 19 janvier 2010 à la Cinémathèque française.

     

    Métiers de l'image

    Suivez ce lien pour voir la vidéo de l'intervention

     

    Voici une synthèse des vœux de la Présidente du CNC :

    A cette occasion, Mme Cayla a rappelé les propos du producteur Daniel Toscan Du Plantier, tristement décédé cette année : "la France se doit d’être « le chef de file d’un autre cinéma », celui d’un cinéma qui ne soit « pas du superflu, pas un ornement, mais une façon de voir le monde, une façon de vivre, une idée de l’éternité."

    Il ne s'agit pas de nier la dimension de divertissement du cinéma. Le cinéma français se doit ainsi de concilier le marché et l'auteur, et "de régler au plus juste, le rapport toujours délicat entre la création et l’industrie." Le cinéma français doit profiter de la diversités des entreprises de production françaises, "des plus petits artisans jusqu’aux majors à la française."

    La crise a touché le cinéma français, notamment à l'exportation. Face à ces difficultés le CNC a décider d'augmenter l’enveloppe de l'avance sur recettes en 2010. Plus que jamais le cinéma français a besoin de l'aide de l'État pour résister à la concurrence américaine. Mme Cayla rappelle ainsi que l'une des missions principale du CNC est de protéger la diversité culturelle. Les technologies numériques en particulier ont bouleversé le secteur de la création en augmentant leur vulnérabilité : "Le risque d'hégémonie américaine qu’il (Toscan Du Plantier) redoutait et que nous avons su contenir pour le cinéma, est encore plus fort aujourd’hui dans l'univers numérique pour la création française et européenne." A cela Mme Cayla ajoute : "le combat pour l’existence et le renforcement de notre identité culturelle numérique est primordial".

    Face à ces changements, le rôle du producteur est renforcé : "Les pratiques anciennes fondées sur un nombre de diffuseurs très limité, doivent être réinventées". Le CNC doit accompagner ces changements afin de repenser en profondeur les relations entre les diffuseurs et les producteurs. Véronique Cayla précise que la priorité accordée à la production cinématographique en 2009 est maintenue en 2010. Il s'agit surtout de ne pas abandonner les ambitions qui font la force du cinéma : "Dans cette période délicate, la clé, ce n’est certainement pas de choisir la frilosité, le repli et le recours aux recettes toutes faites, mais c’est au contraire, mettre l’accent sur l’innovation, l’imagination, la prise de risque et l’inventivité".

    Avec plus de 200 millions d’entrées, l'année 2009 a atteint un record en terme de fréquentation. Malgré cela, de nombreuses salles de provinces sont en difficultés. Le CNC a ainsi décidé de renforcer, en 2010, son soutien en direction des salles les plus vulnérables dans le cadre de l’aide aux salles art et essai.

    L'un des grand chantier à venir reste la numérisation, des œuvres et des salles. Le CNC souhaite accompagner cette révolution, source de bouleversements mais aussi d'espoir, par le lancement d'une grand programme de numérisation : "Offrant une numérisation optimale en 2K ou en HD, ce programme de numérisation sera particulièrement bénéfique pour renforcer l’attractivité de la création française à l’international et faciliter les exportations".

    Pour finir, Véronique Cayla a rappelé que la solidarité et "l’esprit de famille" du cinéma était essentiel.

    Les chiffres clés de la production cinématographique 2009

    Le CNC a également profité de cette occasion pour rendre public les chiffres clés de la production cinématographique 2009 : 230 films ont été agréés en 2009 pour 1,1 milliard d’euros investis.

    Suivez ce lien pour consulter ces chiffres.

     





    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :